Archive for the 'rempart' Category

Chantier rempart juillet 2020

Chantier en Ile-de-France-  Murs à pêches, Montreuil du 6 au 19 juillet

IMG_4346

Lundi 6 juillet, débutera le chantier annuel bénévole des Murs à pêches. Ce chantier, organisé par les Murs à Pêches, membre de Rempart, vous permettra de découvrir le passé arboricole de la région autour de la culture fruitière. La restauration de ces murs à palisser permettra la continuation de la culture des pêchers; des grosses mignonnes, tétons de venus, Amsden, noire de Montreuil.

Ces lieux, situés au cœur de la ville de Montreuil, constituent un site mémorable du patrimoine montreuillois, aussi il parait important de s’appliquer à les entretenir année après année.

IMG_0745

Début d’enduit sur une partie d’un mur en cours de restauration, juin 2020

Les travaux qui se dérouleront sur la parcelle de MAP, sont ouvert à toutes et à tous. Ils seront animés par trois encadrant/es techniques. Les participants seront initiés aux techniques de la maçonnerie traditionnelle et des enduits au plâtre. Ils auront également accès à une cuisine d’extérieure, sur une parcelle annexe.

En outre, seront mises en place deux sorties culturelles, éventuellement au musée du Quai branly, pour aller à la rencontre de savoirs faire extra-européens. D’autre part, des associations de la fédération des murs à pêches, très dynamiques, vous feront découvrir leurs activités et vous proposeront des animations sur le site des murs à pêches.

À bientôt,

L’équipe encadrante du chantier.

 

Pour plus d’informations contacter le responsable :

Nom : Pascal Mage
Téléphone : 06 98 95 88 57
Email : info@mursapeches.org

 

Construction four à plâtre

 

      Il y a quelques années, en 2005,  Ivan Lafarge s’essayait à des cuissons de plâtre sur la parcelle des MAP.

Une expérience de cuisson du gypse sur les parcelles des murs à pêches (Montreuil, 93) les 16 et 17 juin 2005.

      Nos amis Remi Paquentin et Joseph Arancio lui succédaient en 2015. L’aventure se poursuit en 2020 avec la construction d’un four à plâtre que nous aurons le plaisir de voir s’élever très prochainement au côté des Pierres de Montreuil.

Montreuil_Car_11-me

photographie de fours à plâtre, Montreuil-sous-bois, non datée

Un article, paru dans le Figaro du 29 mai présente cette belle initiative et l’histoire du plâtre de Paris. ( Vous pouvez cliquer dessus pour sa lecture complété)

« C’est notamment le cas des Murs à Pêches de Montreuil, ouvrage horticole qui s’étendait jadis sur tout l’Est parisien, et dont les fruits étaient prisés à la table du roi. Avec leurs dix-sept kilomètres de long – sur six cents au total autrefois, sous forme de petits enclos – et leurs deux mètres cinquante de haut, ces murs offrent une quantité considérable de «gravois», déchets de plâtre qu’il serait possible de réemployer à leur rénovation. Surtout, l’édification de ce four se veut une expérience humaine croisant culture, insertion et formation. Ces derniers mois, une quinzaine de personnes, dont plusieurs jeunes éloignés de l’emploi, ont été formées à la restauration du bâti ancien et à la maçonnerie plâtrière, fort du soutien de plusieurs collectivités, dont la Ville de Montreuil, Est Ensemble et le Grand Paris, de l’Etat et de plusieurs partenaires privés, dont la Fondation du Patrimoine. Michael Watt, un philanthrope néo-zélandais, tombé par hasard sur un documentaire dédié aux Murs à Pêches, est venu prêter main forte de l’autre côté du monde. Pendant plusieurs semaines, au cours de l’été, les compagnons présents sur le chantier pourront apprendre en travaillant, puisant leurs sources dans des ouvrages du XVIIIe et du XIXe siècles pour mieux les mettre à l’épreuve. Ce four permettra de recuire des gravats demeurés sans usage. Le plâtre, en effet, est très facilement recyclable, et moins coûteux que le ciment, la brique ou la chaux puisqu’il nécessite une température minimale de 150 °C contre plus de 800 °C pour les autres, soit bien moins de combustibles. Renouer avec des méthodes ancestrales est parfois l’occasion de redécouvrir un bon sens occulté. L’innovation consiste aussi à savoir regarder derrière soi. Car même les traditions ont leur modernité. » »

 

Un chantier de formation.

Ce lundi a démarré un chantier de formation d’une semaine sur la parcelle de la Girandole. CHANTIER AVRIL 2018Il a été choisi d’intervenir sur deux murs dangereux avant l’ouverture de la saison le 12 mai du théâtre de verdure. Ce sont principalement les jardiniers de sens de l’humus et du  jardin des couleurs qui interviennent, avec l’aide de 3 habitants de nos communes. Cette intervention est un chantier Rempart.

murrestaure

Un résultat probant après seulement 4 jours de travail, des brèches réparées, un mur remonté, un chaperon tiré. Un grand coup de chapeau à l’équipe et à ses encadrants.

Chantier Ecole : Merci à eux !

De la bonne volonté, de la passion et de la solidarité… voilà ce qu’il nous faut ici aux Murs à Pêches !

Merci à Christian, Dacian, Djamal, Emanuel, Jérémie, Jonathan, Mamadou et Salem d’avoir restauré notre patrimoine commun

Chantier sur les Murs à Pêches

Comme chaque année depuis 20 ans, un chantier de bénévoles internationaux aura lieu cet été dans les Murs à pêches.

L’édition 2017 se déroulera du 2 au 15 juillet sur la Parcelle des Lez’arts, 69 rue Pierre de Montreuil.

Il s’agira de reconstruire la partie haute d’un linéaire de 30 mètres situé à l’entrée du site.

Nos visiteurs ne manqueront pas de vous inviter à les rejoindre sur le chantier ou au cours des nombreux évènements conviviaux qui seront organisés tout au long de ces deux semaines

A noter : le 9 juillet à 20h30, le groupe LUNA SILVA nous fera le plaisir de mettre en musique une soirée d’échanges et de partages

Pour plus de renseignements

http://www.rempart.com/session-murs-a-peches/1870


Archives