Archive Page 2

Montrons notre détermination, avec le Serment de Triangle

https://ouiauxterresdegonesse.fr/agir/montrons-notre-determination-avec-le-serment-de-triangle/

Le serment du Triangle de Gonesse

https://bagnoletenvert.wordpress.com/2021/01/18/le-serment-du-triangle-de-gonesse/

Participez à un stage de découverte des métiers avec le Sens de l’Humus

https://senshumus.org/2021/01/14/participez-a-un-stage-de-decouverte-des-metiers-avec-le-sens-de-lhumus/amp/

La Facto – Appel à bénévoles pour chantier participatif low tech – 19 et 20 janvier

Le serment du triangle de Gonesse : Communiqué de presse du 15 janvier 2021

BAGNOLET EN VERT

Le serment du triangle de Gonesse : Communiqué de presse du 15 janvier 2021  

Le collectif pour le Triangle de Gonesse communique : Serment du Triangle  dimanche 17 janvier 2021 à 13hsur les terres menacées de Gonesse 

Vous pensiez que les terres agricoles du Triangle de Gonesse étaient sauvées suite à l’abandon du centre commercial EuropaCity. ERREUR ! La Société du Grand Paris annonce les travaux d’une gare au milieu des champs dès février ! Contrairement à la fausse image verte que cet organisme promeut,cette gare est un cheval de Troie de l’urbanisation des terres nourricières de la région. Contre tous les avis sollicités, dont celui de Francis Rol-Tanguy dont le rapport sur l’avenir du Triangle n’a toujours pas été rendu public,le gouvernement s’entête à bétonner les terres.Le 13 janvier dernier, en réponse à une question de la députée Clémentine Autain, Emmanuelle Wargon, ministre du logement…

Voir l’article original 579 mots de plus

Loto du patrimoine : 300 000 euros pour restaurer les Murs-à-pêches de Montreuil

Article de ce jour Franceinfo

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-saint-denis/300-000-euros-restaurer-murs-peches-montreuil-grace-au-loto-du-patrimoine-1913442.html

Une ardeur de vivre

«Une ardeur de vivre» : les organisateurs de la rave-party de Lieuron prennent la parole – Libération (liberation.fr)

La société d’horticulture de Montreuil nous souhaite la bonne année, avec petit diaporama.

Communiqué de la fédération des murs à pêches

18/12/2020

Occupation du site EIF par Garde la Pêche: une continuation des luttes menées par la Fédération

Depuis septembre 2020, les bâtiments de l’ancienne usine EIF au 97 rue Pierre de Montreuil sont occupés par l’association Garde la Pêche. Cette action militante s’inscrit dans la continuation de la lutte menée dès 2018 par la Fédération des Murs à Pêches pour empêcher que l’avenir de ce site ne soit confisqué aux habitants par un promoteur immobilier (en l’occurrence Urbanera, filiale de Bouygues immobilier). Ce combat est aujourd’hui gagné, le maire de Montreuil ayant annoncé lui-même l’abandon de ce projet à l’occasion de la visite de Stéphane Bern (voir ci-dessous l’article “les Murs à Pêches au loto: plus qu’un jeu?”). 

Néanmoins, l’avenir de cet ancien lieu industriel reste très incertain. En effet, des tonnes de solvants sont présents dans les sols, faisant d’EIF un endroit extrêmement pollué. La municipalité prévoit d’entamer des travaux de dépollution, et nous reconnaissons et remercions en cela son engagement au service des murs à pêches. Malheureusement, les garanties assurant la protection de la santé des riverain.es et de l’environnement manquent, comme ne cesse de le rappeler l’association Restes Ensemble depuis mai 2020.

La présence de Garde la Pêche rouvre ce débat public indispensable sur les opérations de dépollution de ce site et son avenir en lien avec celui des Murs à Pêches.

En effet cette ancienne usine représente un espace de possibles qui pourrait être un atout formidable pour la valorisation des Murs à Pêches : ateliers, lieu ouvert pour les initiatives associatives locales, laboratoire d’expérimentations sociales et environnementales, comme par exemple la question de l’alimentation, portée comme une urgence et une priorité par la municipalité.

Tous ces espoirs peuvent se concrétiser si EIF reste un lieu public accessible à toutes et tous et indépendant des promoteurs immobiliers. 

En ce sens, l’action de Garde la Pêche apparaît cohérente avec les valeurs défendues par la Fédération et offre des possibilités pour les mettre en place concrètement, pour notamment (comme le rappellent nos statuts):

– Proposer et conduire des projets communs à l’ensemble des associations ou une partie d’entre elles

– Organiser des évènements communs

– Mettre en œuvre des moyens communs 

– Participer à un suivi du site et à sa gestion courante 

– Favoriser le dialogue avec les différents acteurs et actrices concerné·es par le site et d’œuvrer pour l’entretien des bonnes relations entre les différent·es usager·es ou occupant·es du quartier 

– Etre l’un des interlocuteurs des pouvoirs publics pour les questions concernant le site

– Argumenter auprès des différents interlocuteurs éventuels pour que soit mise en place la structure juridique apte à concevoir et gérer un projet global sur le site des murs à pêches garant de la pérennité d’un site actuellement soumis aux aléas des politiques locales.

Nous espérons que ce lieu pourra être dépollué le mieux possible et que le temps nécessaire sera pris pour cela. Nous souhaitons que la Fédération, ses membres, ses partenaires, et les habitant.es des quartiers concernés, puissent être associés concrètement aux réflexions et décisions concernant l’aménagement des abords du tramway, et notamment de l’espace EIF. Nous concluons en rappelant une nouvelle fois notre désir de dialogue et de travail collaboratif avec les différentes instances territoriales (la ville de Montreuil, Est Ensemble, le département de Seine Saint Denis et la Région Ile de France), pour construire en Commun l’avenir des Murs à Pêches. 

La lutte paie : mine de rien, les écologistes remportent de nombreuses victoires


Archives