Archive for the 'pêches' Category

Europe 1 au jardin école

Cet été, emission radio sur les pêches et la Société Régionale D’Horticulture de Montreuil.

 

JARDIN ECOLE

photographie SRHM

Publication du 18ème

Grimod de la Reynière, l’inventeur de la gastronomie, Florilège de ses principales œuvres présenté par le docteur Jean Vitaux.

« Le village de Montreuil, près de Paris, est en possession de nous envoyer les meilleures pêches qui se mangent en France, et probablement en Europe. L’industrie de ses habitants s’est tournée presque exclusivement vers ce genre de culture, et l’a porté à sa dernière perfection. La mignonne est la première pêche qui parait à Paris, ordinairement vers la fin de juillet, mais celle connue sous le nom de téton de Vénus, qui mûrit vers la fin d’août, est regardée à bon droit comme la meilleure » écrit en 1805

Ensuite, Grimod fait une comparaison de la pêche et de la femme, on voit qu’on a changé d’époque…

250px-Flameprince_peaches

« En considérant avec attention un de ces fruits de la plus grosse espèce, on reconnaît aisément dans ses formes arrondies, celles qui plaisent le plus à un œil amoureux. Sa peau est douce et vermeille, veloutée, diaprée de mille couleurs dont toutes les nuances ont fondues avec une harmonie que l’art ne serait imiter, est le portrait d’un teint, tel qu’il sort à quinze ans des mains de la Nature. Sa pulpe fraîche, blanche et ferme quoique juteuse, nous rappelle ces carnations si séduisantes et si belles, ces chairs que recouvre une peau douce et transparente, qui double le pris des appas même qu’elle semble voiler et qui sont un charme des plus attrayants de la jeunesse unie à la beauté.

Ce serait sans doute un admirable secret que de savoir fixer, comme on a trouvé le moyen de fixer le pastel, la fraîcheur du teint des femmes  »

Si Grimod  voit dans la pêche, la même fraîcheur et charme des jeunes femmes, il me plait de lui répondre que la femme d’aujourd’hui est aussi bien plus qu’un joli objet d’art qui sent bon et fort heureusement !

 

Arbres Fruitiers et Plantes

Nous sommes  le 25 novembre, « A la sainte Catherine, tout bois prend racine ».

Ce dimanche nous planterons donc.

Vous pourrez aussi vous procurer :

Des pêchers ( scions) de Grosse mignonne, Amsden, Téton de Vénus au prix de 30 €.

Pépinière de l'association

Pépinière de l’association

Des pommiers ( scions) de Calville Blanche,  au prix  de 20 €.

Des pruniers ( scions ) de quetsche au prix de 15 €.

Et les replanter car « A la sainte Catherine, tout bois prend racine ».

Il y aura aussi des Rose Trémières, Acanthes, Digitales, Agapanthes, Giroflée et Asters.

Ce dimanche, au fond de l’impasse de 14h30 à 17h.

Taille du pêcher ce dimanche 23 février

Journée de formation ce dimanche 23 février  de 14h30 à  17h, avec notre ami Raymond Demurget. Le verger se trouve au fond de l’impasse Gobetue.

3 mars 2013 map 013

Vous pourriez également acheter des scions de pêchers de  notre pépinière  « L’ AMSDEM » variété précoce et « la Téton de Venus » variété tardive, ainsi que des scions de cerisier. Le coût des scions est de 20 euros.

A dimanche.

Petit rappel technique sur  les rameaux et bourgeons des arbres fruitiers, http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/rameaux-bourgeons-fruitiers,1137.html?utm_campaign=ML234&utm_medium=email&utm_source=dl

Si jeune… et déjà en cloque

Une jeune « Madeleine de Courson », d’origine MAP, a été installée en Cévennes en novembre 2008 et
Voici son état actuel:
"Madeleine de Courson" 2008 en Cévennes

"Madeleine de Courson" 2008 en Cévennes

Son auréole dorée la protège quelque peu des « vilains » camionneurs venus heureusement pour les travaux…

Longue vie à elle dans des conditions difficiles.

Alain

Ce dimanche une photographe aux murs à pêches

« Voilà un trésor caché à 4 tous petits kilomètres des portes de la capitale, une surprise champêtre préservé de la folie urbaine. »

La suite du billet et les photographies au lien suivant, ( merci à son auteur):

http://www.vertcerise.com/2009/09/21/i-%e2%9d%a4-paris-2-les-murs-a-peches-de-montreuil/#comments

Les GROSSES MIGNONNES croissent et se multiplient sur les Murs à Pêches.

054Bien que le chantier d’insertion ait été fermé, la pépinière continue, en particulier avec la variéte Grosse Mignonne, origine initiale contrôlée « Montreuil 17ème siècle »,  le 31 août 2009. La  journée rassemblait :

– André Lafuerza, venu spécialement du Lot et  Garonne, enseigner l’art du greffage en écusson, ancien et fidèle adhérent de l’association.

– Joseph, Croqueur de Pommes, http://croqueurs-idf.com/, d’une dextérité confirmée.

– Dorothée et Jean, débutants confirmés.

Les 47 greffons, prélevés sur la Grosse Mignonne installée au jardin en mars 1997, et dont les fruits sont excellents, ont été installés sur le porte-greffe « pêcher-amandier », tous deux présents au verger de l’association.

062

André, la veille, a fait une demonstration de greffage au jardin.

Stacey, à Romainville, à cette occasion, nous a fait part de sa tentative de greffage de ses  » Tétons de Vénus » pris dans le verger de l’association. Voici son message:

« Bonjour à tous,
Juste pour l’info. J’ai mis en pratique la technique du greffage qu’ André nous a montré dimanche dernier en greffant un Teton de Vénus à quatre reprises sur mon arbre de pêche de vigne. Je n’avais pas de la laine, alors j’ai coupé en bouts un peu de tissus africain pour la cicatrice. Je vous tiendrai au courant du resultat au printemps…
Merci André!
« Stacey »
Gwen et Alain, dans les Cévennes, nous envoient la photographie de « Madeleine de Courson » au printemps dernier, scion prélevé dans la pépiniére l’automne dernier; il s’est bien adapté au climat montagnard, en revanche la « Galande » n’a pas pris.
Alain madeleine octobre 2008
La pépinière sera ouverte au public, le 20 septembre pour visites lors des journées du patrimoine.
Jean