Archive pour juin 2017



Retour sur Festival

Merci aux photographes Caroline Freslon et Cathy Venica

 

Les réponses des candidats

Nous avons eu en réponse au courrier de la fédération Lettre aux candidats aux législatives 2017, 6 réponses de candidats.

Nous publions par ordre de réception leurs réponses:

Réponse_Alexis_Corbière

Réponse Gaylord Le Chequer

Réponse_Pierre_Serne

Réponse_Halima_Menhoudj_

Réponse_Jean-Pierre_Brard_

Réponse_Razzy_Hammadi

La fédération des Murs à Pêches donnera une suite à ces courriers.

EIF, « porte de sortie » des Murs à Pêches ?

Ramassis d’inepties, désinformation, propagande honteuse… nous sommes restés bouches bées à la lecture de la lettre ouverte de la municipalité publiée le premier juin Lettre ouverte de JC-Negre.

FRANCE-ECONOMY-BANK

Est-ce la candidature du Maire adjoint chargé de l’urbanisme et de l’espace public ou la mise en lumière de la magouille EIF qui fait dérailler la municipalité ?

Peu importent les querelles électorales, ce qui compte ici ce sont les faits. La lettre du premier juin contient des mensonges énormes et des contradictions évidentes.

  • La municipalité se plaint de la loi NOTRe et se vend au Grand Paris. Mieux vaut pour rester vivant ne pas dîner chez l’assassin…
  • Incompétence ? Maquillage ? Le classement « patrimoine » des parcelles concernées n’était nullement indiqué dans le cahier des charges appel-a-projets-eif-ilovepdf-compressed. Bien au contraire, en qualifiant la zone « d’abord des murs à pêches », il s’agissait de dissimuler la vente d’un patrimoine protégé. C’était sans compter la vigilance du Conseil de Quartier, des associations, du Député et du Préfet.
  • A grand renfort de marketing, le courrier masque l’essentiel : une opération de promotion immobilière… dont les trois retenus, connus pour leur philanthropie, (Bouygues immobilier, REI…) ont annoncé la couleur lors de la seule réunion publique. Il s’agit aussi de privatiser un espace public classé. Quelle belle ouverture !
  • Qu’on se le dise une bonne fois pour toute : rénover une usine, ce n’est pas mettre en valeur les Murs à pêches.
  • Nous rappelons que le Conseil de quartier et 15 associations ont dénoncé ce projet de margoulins. De même, aucune association locale liée à l’horticulture, au patrimoine ou à la culture ne souhaite être associée à cette opération. A la table des concertations, les représentants des promoteurs et de la Ville doivent se sentir bien seuls.